03/01/2010

99 morts au Pakistan ,et personne ne proteste ?

 

Rien à craindre ,l'Islam est une Religion de paix,d'amour,de liberté et de respect des personnes ?

 

Pakistan : au moins 99 morts ,,et personne ne proteste ?

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal ?

 

Mais par ceux qui voient faire le mal ,et laissent faire le mal ?

 

Également par ceux qui voient faire le mal ,et applaudissent ceux ,qui font le mal ?

 

Une Religion ,qui incite à tant d'horreur ,ne peut être ,que fausse ?

Une Religion ,qui incite des attentats,le jour de ses propres fêtes ,ne peut être ,que fausse ?

 

Pouvez-vous imaginez un Dieu ,qui demande de tuer ,ceux qu'il a créé?

 

 

Le bilan de l'attentat au Pakistan porté à 99 morts.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100102/tts-pakistan-ca02f96.html

Quatre-vingt-neuf personnes ont péri, selon un dernier bilan, dans l'attentat de vendredi dans un village du nord-ouest du Pakistan, une attaque qui accroît la pression sur les autorités pour qu'elles rétablissent la stabilité dans le pays. 

L'attentat suicide, commis lors d'un match de volley-ball qui attirait une foule de spectateurs, laisse penser que les insurgés taliban liés à Al Qaïda cherchent davantage à frapper la population civile et à propager la terreur plutôt que s'en prendre aux forces de sécurité.

Pour le Premier ministre Yusuf Raza Gilani, le Pakistan est confronté à des terroristes qui cherchent à susciter un sentiment de panique à travers le pays.

"Nous avons dit à la communauté internationale que nous avons les moyens et la détermination d'éliminer le terrorisme, mais notre capacité doit être accrue. Et le monde entier convient que le potentiel du Pakistan doit être amélioré", a-t-il dit à la presse.

Au lendemain de l'attentat au véhicule piégé dans le village de Shah Hassankhel, secouristes et habitants continuaient samedi de fouiller les décombres pour retrouver des victimes.

"Nous pensons que des corps sont toujours ensevelis dans les décombres et que le bilan pourrait s'alourdir", a déclaré Zahid Mohommad, l'un des villageois venus prêter main forte aux secouristes.

"Les gens fouillent les décombres à la main ou avec des bêches, il n'y a aucun engin pour nous aider. C'est pathétique", ajoute-t-il.

Le président Asif Ali Zardari a fort à faire tant sur le plan intérieur qu'international. En conflit avec une armée toute puissante, il est entouré de collaborateurs qui pourraient tôt ou tard avoir maille à partir avec la justice pour différentes affaires de corruption.

"La violence islamiste fait monter la pression sur Zardari et donne à ses adversaires de nouvelles occasions pour critiquer son gouvernement", analyse le politologue Hasan Askari Rizvi.

Signe de la colère populaire contre la montée de la violence, la mégapole de Karachi, capitale financière du pays, est restée "ville morte" vendredi, après un appel à la grève générale.

Cet appel avait été lancé pour protester contre l'attentat, revendiqué par les taliban, qui a fait 43 morts contre une procession religieuse chiite lundi dernier, jour de l'Achoura, dans cette ville de 18 millions d'habitants.

Version française Eric Faye

 

Les commentaires sont fermés.