26/01/2010

Bagdad : 36 morts dans trois attentats


Ne craignez rien !

L'Islam est une Religion de Paix,de non-violence ,de fraternité,d'amour,de respect de la personne et des autres Religions !

Bizarre !La laïcité belge s'en prends à Monseigneur Léonard ,mais ne réagit pas à ce genre d'évènement ?

Le monde est dangereux à vivre !
 Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent  faire le mal et laissent faire le mal .
Le monde est dangereux à vivre !
 Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause
de ceux  qui regardent  faire le mal et applaudissent  ceux qui font le mal .

Pensée d'Einstein  adaptée .

Au moins 36 morts dans trois attentats à Bagdad
LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 25.01.10 | 14h07  •

EXPLOSIONBAGDAD

 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/01/25/fortes-explosions-a-bagdad_1296511_3218.html#ens_id=1291885&xtor=AL-32280151

Au moins 36 personnes ont été tuées et 71 blessées lundi 25 janvier dans trois attentats-suicides à la voiture piégée contre des hôtels dans le centre de Bagdad, selon un nouveau bilan fourni par une source au ministère de l'intérieur.

 Un précédent bilan fourni par la même source faisait état de 24 morts et 40 blessés.


Les faits L'exclusion de sunnites des législatives met en péril la stabilité de l'Irak

Portfolio En Irak, des milliers de chiites protestent contre le Baas de Saddam

 Edition abonnés Thématique :

 L'Irak, six ans de construction démocratique
Ces attaques coordonnées ont visé plusieurs hôtels : l'hôtel Babylone et l'hôtel Al Hamra. Une autre explosion a eu lieu près des hôtels Palestine et Ishtar Sheraton. Ces hôtels se situent dans différents quartiers de Bagdad, et les explosions ont eu lieu à quelques minutes d'intervalle vers 15 h 30 locales (13 h 30 à Paris), dégageant d'importants nuages de fumée dans le ciel.

Les équipes de secours recherchent des survivants dans plusieurs maisons qui se sont effondrées à proximité de l'hôtel Hamra, qui héberge des journalistes occidentaux et a été fortement endommagé.

 Selon la source au ministère de l'intérieur, dans cette attaque, des assaillants armés ont ouvert le feu contre les gardes de l'établissement situé à Jadriya.

 Quand ils se sont mis à couvert, le kamikaze, à bord d'un minibus, a accéléré en direction de l'hôtel avant de se faire exploser.

"LES TERRORISTES, NOTAMMENT AL-QAIDA, POURSUIVRONT LEURS EFFORTS EN IRAK"

L'explosion près de l'hôtel Sheraton a soufflé les portes et les fenêtres des bureaux de l'agence britannique, situés à proximité, qui ont été envahis de poussière. Le Sheraton, bâtiment familier du paysage bagdadi, n'a pas été utilisé depuis des années comme hôtel mais héberge les bureaux de plusieurs médias et entreprises.

Toutefois, certains voyagistes internationaux ont commencé l'an dernier à y héberger à nouveau des clients.

Les télévisions locales ont diffusé des images de la première attaque, dans le quartier Abou Nawas, tout près des hôtels Palestine et Sheraton : des murs de béton destinés à la protection contre les explosions étaient à terre et plusieurs voitures entièrement calcinées.

 "Nous pensons malheureusement que les terroristes, notamment Al-Qaida, poursuivront leurs efforts en Irak afin de renverser la marche du peuple irakien vers la démocratie", a immédiatement déclaré la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Ces explosions interviennent à moins de deux mois des élections législatives malgré le renforcement des mesures de sécurité dans la capitale irakienne après des attentats spectaculaires menés depuis août.

 Le 19 août, un double attentat-suicide contre les ministères des affaires étrangères et des finances avait fait 106 morts et 600 blessés.

 Le 25 octobre, c'était au tour du ministère de la justice et du gouvernorat de Bagdad d'être visés, faisant 153 morts et plus de 500 blessés.

 Le 8 décembre, cinq attentats simultanés avaient fait 127 morts et 448 blessés.

Les insurgés, affaiblis, ont depuis six mois changé de stratégie : abandonnant la guerre confessionnelle, ils mènent désormais des actions spectaculaires à Bagdad, à l'approche des élections législatives prévues pour le 7 mars.

03/01/2010

99 morts au Pakistan ,et personne ne proteste ?

 

Rien à craindre ,l'Islam est une Religion de paix,d'amour,de liberté et de respect des personnes ?

 

Pakistan : au moins 99 morts ,,et personne ne proteste ?

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal ?

 

Mais par ceux qui voient faire le mal ,et laissent faire le mal ?

 

Également par ceux qui voient faire le mal ,et applaudissent ceux ,qui font le mal ?

 

Une Religion ,qui incite à tant d'horreur ,ne peut être ,que fausse ?

Une Religion ,qui incite des attentats,le jour de ses propres fêtes ,ne peut être ,que fausse ?

 

Pouvez-vous imaginez un Dieu ,qui demande de tuer ,ceux qu'il a créé?

 

 

Le bilan de l'attentat au Pakistan porté à 99 morts.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100102/tts-pakistan-ca02f96.html

Quatre-vingt-neuf personnes ont péri, selon un dernier bilan, dans l'attentat de vendredi dans un village du nord-ouest du Pakistan, une attaque qui accroît la pression sur les autorités pour qu'elles rétablissent la stabilité dans le pays. 

L'attentat suicide, commis lors d'un match de volley-ball qui attirait une foule de spectateurs, laisse penser que les insurgés taliban liés à Al Qaïda cherchent davantage à frapper la population civile et à propager la terreur plutôt que s'en prendre aux forces de sécurité.

Pour le Premier ministre Yusuf Raza Gilani, le Pakistan est confronté à des terroristes qui cherchent à susciter un sentiment de panique à travers le pays.

"Nous avons dit à la communauté internationale que nous avons les moyens et la détermination d'éliminer le terrorisme, mais notre capacité doit être accrue. Et le monde entier convient que le potentiel du Pakistan doit être amélioré", a-t-il dit à la presse.

Au lendemain de l'attentat au véhicule piégé dans le village de Shah Hassankhel, secouristes et habitants continuaient samedi de fouiller les décombres pour retrouver des victimes.

"Nous pensons que des corps sont toujours ensevelis dans les décombres et que le bilan pourrait s'alourdir", a déclaré Zahid Mohommad, l'un des villageois venus prêter main forte aux secouristes.

"Les gens fouillent les décombres à la main ou avec des bêches, il n'y a aucun engin pour nous aider. C'est pathétique", ajoute-t-il.

Le président Asif Ali Zardari a fort à faire tant sur le plan intérieur qu'international. En conflit avec une armée toute puissante, il est entouré de collaborateurs qui pourraient tôt ou tard avoir maille à partir avec la justice pour différentes affaires de corruption.

"La violence islamiste fait monter la pression sur Zardari et donne à ses adversaires de nouvelles occasions pour critiquer son gouvernement", analyse le politologue Hasan Askari Rizvi.

Signe de la colère populaire contre la montée de la violence, la mégapole de Karachi, capitale financière du pays, est restée "ville morte" vendredi, après un appel à la grève générale.

Cet appel avait été lancé pour protester contre l'attentat, revendiqué par les taliban, qui a fait 43 morts contre une procession religieuse chiite lundi dernier, jour de l'Achoura, dans cette ville de 18 millions d'habitants.

Version française Eric Faye